Page d'accueil

Etablissements médico-sociaux

 
Au cours de son parcours de formation, l’élève handicapé peut être amené à séjourner, à temps plein ou à temps partiel, dans un établissement médico-social.

Ces établissements médico-sociaux, publics ou privés, se caractérisent par des spécificités qui permettent de répondre aux besoins des enfants et adolescents handicapés.

On distingue :

- les instituts médico-éducatifs (lME) qui accueillent les enfants et les adolescents atteints de déficiences mentales ;

- les instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (ITEP) qui accueillent les jeunes souffrant de troubles de la conduite et du comportement ;

- les établissements pour polyhandicapés qui s’adressent aux enfants et adolescents présentant des handicaps complexes, à la fois mentaux et sensoriels et/ou moteurs ;

- les instituts d’éducation sensorielle (handicaps auditifs et visuels) portent des noms variables ;

- les établissements pour enfants et adolescents présentant un handicap moteur sont souvent appelés IEM (instituts d’éducation motrice).

L’orientation vers ces établissements relève d’une décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Le coût de la prise en charge y est assuré par l’assurance maladie, Ces établissements sont placés sous la tutelle des directions départementales de l’action sanitaire et sociale (DDASS).

Des enseignants spécialisés sont présents dans ces établissements. Ils sont, soit des maîtres de l’enseignement public, soit des maîtres de l’enseignement privé sous contrat. Le nombre des enseignants et l’organisation de la scolarité sont variables d’un établissement à un autre. Dans tous les cas, le travail des enseignants s’effectue en référence aux programmes officiels dans le cadre d’une pédagogie adaptée. Leur action s’inscrit dans le projet global de l’établissement en complément des actions éducatives et thérapeutiques qui sont également proposées.

Quelles que soient les modalités de scolarisation et de formation proposées, elles s’inscrivent toujours dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation (PPS) de l’élève. Divers dispositifs sont repérables :

- Pour les adolescents, à partir de 14 ans des formations professionnelles sont proposées. Elles sont le plus souvent assurées par des éducateurs techniques spécialisés.

- Dans certains cas, il peut arriver que l’établissement spécialisé propose une scolarisation dans des établissements scolaires de proximité. On trouve ainsi une classe d’un IME (ou d’un autre établissement spécialisé) qui, installée dans une école ordinaire ou dans un collège, recherche un fonctionnement proche de celui d’une CLIS ou d’une UPI.

- Dans d’autres cas, c’est dans le cadre du PPS (projet personnalisé de scolarisation) qu’un enfant ou un adolescent pourra profiter d’une scolarisation partielle dans une classe d’école ou de collège.

Ces dispositifs doivent, avec souplesse et adaptabilité, répondre, dans le cadre de leur PPS, aux besoins spécifiques te chaque enfant ou adolescent handicapé.

Lorsqu’une orientation vers un établissement médico-social est envisagée, il est indispensable de se renseigner auprès de son directeur pour connaître le projet d’établissement et la place qui y est faite à la scolarité.



Extrait du
Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés
Édition de la Direction générale de l’enseignement scolaire.
Février 2007.

Mis en ligne le 15 mai 2007 par Jean Pierre LÉTÉ - CTICE - Secrétaire CDO
(Mis à jour le 15 mai 2007)
Imprimer

    Haut de page


Dans la même rubrique

Les SESSAD
Les services d'éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) sont constitués d'équipes pluridisciplinaires dont l'action consiste à apporter un soutien spécialisé aux enfants et adolescents maintenus dans leur milieu ordinaire de vie et (...) >> suite...

Les classes d’intégration scolaire
La classe d'intégration scolaire (CLIS) est une classe de l'école et son projet est inscrit dans le projet d'école. Elle a pour mission d'accueillir de façon différenciée dans certaines écoles élémentaires ou exceptionnellement maternelles, des (...) >> suite...

Unité Pédagogique d’Intégration
Certains élèves ne peuvent réussir leur scolarité du fait des contraintes liées à leur état de santé ou à leur déficience. Des modalités de scolarisation plus souples, plus diversifiées sur le plan pédagogique leur sont offertes par les (...) >> suite...

Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire
Dans le second degré comme dans le premier, l'état de santé ou la situation de handicap de certains élèves peuvent générer une fatigabilité, une lenteur, des difficultés d'apprentissage ou des besoins pédagogiques spécifiques qui ne peuvent (...) >> suite...

Les Instituts Médico-Éducatifs (IME)
Les IME sont des établissements médicoéducatifs (on écrit souvent médico-éducatifs) qui accueillent les enfants et adolescents atteints de déficience mentale présentant une prédominance intellectuelle liée à des troubles neuropsychiatriques : (...) >> suite...

    Haut de page

Plan du site | Accessibilité | Informations légales | Contacts

Valide_XHTML Valide_CSS Utilisez_Firefox SPIP